Et si vous deveniez pompier volontaire ?

Vous avez envie d’être utile aux autres ? D’apprendre les gestes qui sauvent et les transmettre ? D’augmenter vos compétences ? Que diriez-vous d’intégrer les sapeurs-pompiers ? Être pompier, un rêve d’enfant qui peut devenir réalité. Femmes, hommes, jeunes, moins jeunes : les centres de secours recrutent des volontaires.

Ce n’est pas un hasard si la cote de popularité des pompiers atteint des sommets dans le cœur des Français, et des habitants de la Haute-Marne en particulier. Action, émotion, contact humain et engagement social sont les mots qui caractérisent les sapeurs-pompiers. Ils sont présents sur tous les fronts, 365 jours par an, 24 heures sur 24, réunis au sein du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS).

Ils effectuent environ 14 000 interventions par an, correspondant à une quarantaine d’interventions chaque jour. L’essentiel des interventions des pompiers est le secours à personnes. Malaises, blessures, chutes, accidents de la route… représentent 80% des missions effectuées. Les incendies, quant à eux, représentent moins de 10 % des interventions. Le reste relevant des risques technologiques et naturels, et d’opérations diverses.

Pour assurer toutes ces missions, le SDIS compte environ 1200 sapeurs-pompiers. Parmi eux, plus de 1000 hommes et femmes sont sapeurs-pompiers volontaires.

Qu’est qu’un sapeur pompier volontaire ?

« Le système du secours d’urgence français repose sur 20 % de sapeurs pompiers professionnels et 80 % de sapeurs pompiers volontaires et ne peut se passer ni des uns ni des autres. Les sapeurs pompiers volontaires sont des femmes et des hommes qui, parallèlement à leur profession, à leurs études ou à leur vie familiale et à leur loisirs, ont choisi librement de consacrer une partie de leur temps aux missions dévolues aux sapeurs pompiers » explique le lieutenant-colonel Régis DEZA, directeur départemental des services d’incendie et de secours de la Haute-Marne.

Après une formation initiale, ils ont vocation à participer à l’ensemble des missions dévolues aux sapeurs pompiers aux côtés des autres services publics.

Ils ne sont pas rémunérés mais perçoivent des indemnités horaires pour les activités qu’ils exercent. Avec une indemnité horaire d’intervention de 7,61 euros et une heure d’astreinte rémunérée au maximum à 34 centimes pour un sapeur, les sapeurs pompiers volontaires ne font pas ça pour l’argent.

Qui peut devenir sapeur-pompier volontaire ?

L’image des sapeurs pompiers n’est plus à bâtir. Le public leur attribue déjà de nombreuses qualités : le courage, le dévouement ou encore la force. Les sapeurs pompiers bénéficient en quelque sorte d’une image héroïque. Paradoxalement, cette considération met un frein à certaines vocations, certaines personnes pensant ne pas répondre à l’ensemble des critères nécessaires pour intégrer les équipes en tant que volontaires.

 « La mission principale du sapeur pompier est le secours d’urgence aux personnes. Ce n’est plus l’incendie comme initialement au moment de la création des premiers gardes pompes. La force physique n’est pas forcement un pré requis. Le secours d’urgence nécessite des qualités humaines plutôt que physiques. ». Tout le monde peut être pompier volontaire, quelque soit son âge, sous réserve d’une aptitude médicale. « Mais nous ne recherchons pas des athlètes ou des grands sportifs, nous recherchons des femmes et des hommes qui ont envie d’aider et de s’engager pour les autres avant tout » explique le capitaine Rémy ANDRIOT, chef du service du développement du volontariat au SDIS 52.

Les portes des centres de secours sont ouvertes aux personnes entre 17 et 59 ans.

Venir les rencontrer n’engage en rien, juste prendre le risque de réveiller la vocation qui sommeille en vous…

Comment devenir sapeur pompier volontaire ?

Le plus simple est de prendre contact avec le chef du centre de secours le plus proche de chez vous. Carte des centres de secours ici.

Vous pouvez aussi contacter le service volontariat du SDIS au 03 25 30 25 31 ou par mail à spv@sdis52.fr

Enfin, vous pouvez obtenir tous les renseignements par les réseaux sociaux :

 

Et aussi…

Médecins, infirmiers, pharmaciens, vétérinaires et psychologues peuvent également devenir sapeurs-pompiers volontaires en s’engageant au Service de Santé et de Secours Médical (SSSM). Une cinquantaine de  sapeurs pompiers sont membres du SSSM en Haute-Marne. Ils apportent les connaissances médicales nécessaires aux opérations de secours à personne, au soutien sanitaire ainsi qu’à l’engagement et à la formation des sapeurs-pompiers.